Rendez-vous National de la Location Saisonnière : le débrief

Votre temps de lecture sera de 6 minutes.

Le 3 juin dernier, Thaïs et Jérôme ont eu la chance de participer au Rendez-vous National de la Location Saisonnière pour sa 1ère édition. Chance, de voir ce beau projet mené par Elise RIPOCHE et toute l’équipe de J’Affiche Complet se concrétiser. Chance, surtout de pouvoir échanger avec d’autres professionnels sur les opportunités et les défis à venir du secteur.  

Pour cette édition, l’évènement a réuni 1300 participants (investisseurs immobiliers, conciergeries de locations saisonnières, agences immobilières, sous-loueurs professionnels, gîtes et maison d’hôtes), une cinquantaine d’exposants et 28 intervenants dont Jérôme.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur quelques grandes idées abordées lors de cet événement 🙂

Jérôme et Thaïs sur notre stand au Rendez-vous National de la Location Saisonnière

Un secteur en forte croissance !

Cela n’aura échappé à personne, le produit qu’on appelle “gîte”, “meublé de tourisme” ou encore “Airbnb” pour les plus jeunes est clairement le gagnant de l’ère post-covid. 

D’après Glenn FOGEL, le CEO de Booking : “ Le marché de la location de saisonnière va littéralement exploser avec une prévision de quadruplement d’ici à 2030… “ 🤯

On commence donc tout de suite cet article par quelques chiffres clés concernant ce secteur en plein boom 👇

Quelques chiffres clés 

Lors du rendez-vous du 3 juin dernier, nous avons pu assister à plusieurs conférences et ainsi noter quelques chiffres clés récents, provenant des acteurs les plus importants du secteur comme Airbnb, Abritel, Booking.com ou encore AirDna… 

Intervention Airdna – Votre location saisonnière au rythme des grands événements

  • En 2023 la demande pour les locations saisonnières bat tous les records : la demande dépasse l’offre
Conférence Airdna – Évolution de la demande en nombre de nuitées (2019-2023)
  • Si la majeure partie de la demande se situe dans le sud de la France (notamment en région PACA), la croissance la plus importante se situe quant à elle dans la moitié Nord de la France :

👉 + 61 % de demande supplémentaire dans la moitié Nord (Île-de-France exclue) contre + 44 % dans la moitié Sud.

👉 + 69 % de demande en Centre Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté.

  • La croissance de l’offre est corrélée à la hausse de la demande :

👉 + 39 % d’annonces supplémentaires dans les Hauts-de-France

👉 Dans la moitié Sud et en région Île-de-France, le marché est saturé et plus réglementé (d’où une croissance plus faible, voire négative aux alentours de la capitale)

Conférence Airdna – Évolution de l’offre et de la demande par régions, avril 2019 à 2023 (12 derniers mois)

Conférence Airbnb – Tendances du marché et enjeux à venir

2022, une année record :

  • +140 % de CA
  • +50 % d’annonces  
  • + 130 % de nuitées
  • + 8 % de prix moyen

Et en 2023 ? : 

  • Paris 1er trimestre : + 30 % de nuitées; + 15 % de prix moyen; + 45 % de CA (comparé à 2022)
  • Le retour des américains et des asiatiques 

L’impact de la qualité sur le business : 

  • Les superhosts ont + 12 % de prix moyen sur Airbnb
  • + 10 à 15 % de taux de conversion si une annonce à une note supérieure à 4,7/5⭐️

L’impact des Jeux Olympiques :

  • Durée moyenne de séjours : 6 nuits contre 3,7 l’été dernier 

👉 Augmentez votre minimum stay !

  • 84 % des nuits ne sont pas encore ouvertes à la vente

👉Dans les 16 % disponibles, 34 % sont déjà réservées !

  • L’impact des grands événements sportifs sur le pricing :
Conférence Airbnb – Augmentation des prix hôteliers lors de grands événements sportifs

L’importance de structurer son activité

Dans nos formations individuelles comme dans nos prises de parole en public, nous appuyons toujours sur la nécessité pour les hébergeurs de se démarquer. En effet, le marché du tourisme se complexifie et devient de plus en plus concurrentiel, sans parler des nouvelles législations qui viennent un plus compliquer votre travail !

Dans ce contexte, avancer seul est difficile. Il est donc crucial de structurer votre activité, mais aussi de vous rapprocher de vos pairs, et ce dès le stade du projet. Vous pourrez ainsi monter en compétences, vous professionnaliser et participer à faire grandir le secteur.

La force d’un réseau

Certes, le secteur est en pleine croissance mais cette tribune n’aura échappé à personne : signée par près de 50 maires de tous bords politiques, elle a pour but de soutenir l’initiative transpartisane de plusieurs députés qui souhaitent encadrer les locations touristiques de courte durée.

Bien sûr, nous prêchons pour le développement d’un tourisme durable et raisonné, ce qui est impossible si cela se fait au détriment des habitants. En revanche, ces mesures, lorsqu’elles sont appliquées de manière arbitraire sans prendre en considération les problématiques relatives à chaque territoire, pourraient vous rajouter de nombreuses contraintes dans votre activité : 

  • Suppression des avantages fiscaux dont bénéficient les locations saisonnières 💶 
  • Interdiction de louer en saisonnier pour les logements dont le DPE est inférieur à F ⛔
  • Mise en place d’un agrément “meublé de courte durée” pour l’ensemble des locations saisonnières 📝

Il faut cependant souligner que Airbnb et autres plateformes sont reconnues pour booster les destinations rurales, elles devraient aussi contribuer à diffuser les retombées positives générées par les Jeux Olympiques au sein des territoires. Pourtant, nombreux sont les élus qui cherchent à contrôler et limiter le développement des meublés de tourisme sur leurs territoires, et pour cela, les collectivités disposent d’un arsenal de mesures déjà bien garni…

💡 Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous renvoyons vers l’excellent article VADE RETRO AIRBNB ! de Gallic Guyot.

👉En ce sens, intégrer un réseau comme Gîtes de France, Clévacances ou un syndicat comme le SPML (Syndicat des Professionnels de la Location Meublée) ou l’UNPLV (Union Nationale pour la Promotion de la Location de Vacances) vous permet de faire entendre votre voix et de défendre vos intérêts de manière collective. 

En conclusion, la force d’un réseau dans le secteur de la location saisonnière est primordiale pour travailler en bonne intelligence et faire face aux défis actuels et futurs. Les acteurs tels que Gîtes de France et les syndicats apportent un soutien précieux, des normes de qualité élevées et une voix collective pour lutter contre les menaces législatives et promouvoir le développement responsable du secteur.

 

Lancer un business en courte durée : comment débuter, se structurer, se développer ?

Durant l’événement, Jérôme (Guest & Strategy) était invité à intervenir sur ce sujet lors d’une table ronde, il était accompagné de Dimitri Bougeard (L’avocat Investisseur que vous connaissez maintenant), Laura Wignolle (Les clés du gîte) et Sébastien More (formateur professionnel). Tous les 4 ont débattu pendant une demi-heure, en partageant leurs constats, retours d’expériences et bonnes pratiques.

Table ronde "Lancer un business en courte durée" - RDV National de la Location Saisonnière
Table ronde « Lancer un business en courte durée » – RDV National de la Location Saisonnière

On vous résume ce qu’il faut retenir de cet échange passionnant : 

Acquisition : 

Quand on connaît le contexte peu favorable sur un volet immobilier, financier et réglementaire, est-ce toujours pertinent de se lancer dans ce business ?

Selon Sébastien More, investir dans la location de courte durée est toujours une bonne idée, à condition de savoir s’y prendre ! 

  • Quel est un bon investissement ?

Un bon investissement, c’est d’abord un bon ROI (retour sur investissement). Mais lorsqu’on vous parle d’investissement, on parle d’argent mais aussi (et surtout) de temps ! Vous devez le prendre en considération.

L’investissement immobilier reste de loin un des meilleurs, mais il peut être lent et sa réussite dépend surtout d’un tiers : la banque ! Et compte tenu de la période actuelle,  aller sur de la sous-location permet d’accélérer la croissance 🚀

Dans ce contexte, la sous-location permet (sans pour autant être un véritable investissement immobilier) d’accélérer la croissance et de générer des revenus. Autre solution si vous avez une âme d’entrepreneur : la conciergerie. 

  • Où investir en France?

Partout … sauf dans les grandes villes ! En effet, en étant plus réglementées et avec un coût au m2 très élevé y investir (et surtout avoir un bon ROI) peut s’avérer plus compliqué. Privilégiez des villes de taille moyenne où la demande touristique augmente, ces dernières seront plus porteuses 😉

👉Pensez à vous renseigner sur les législations en vigueur dans la commune où vous souhaitez investir pour éviter les mauvaises surprises.

  • Comment financer son projet ?

Pour de l’investissement immobilier, vous n’échapperez pas au crédit immobilier et donc à la banque. Gardez aussi à l’esprit que le retour sur investissement sera plus long. En effet, entre la signature et le moment où vous pourrez réellement mettre le bien en location, il s’écoulera peut-être plusieurs mois (travaux, démarches administratives, etc.)

 Si vous avez peu d’apports, la sous-location est une bonne solution car elle permet de s’affranchir de l’intermédiaire bancaire et de gagner de l’argent dès le premier mois.

Statut et conseil juridique : 

Il s’agit là de l’une des clés de voûte de tout projet d’ouverture : le statut juridique. Souvent mal maîtrisé par les porteurs de projet, il est pourtant déterminant pour l’avenir de votre (future) activité ! Maître Dimitri Bougeard nous a donné quelques pistes et informations à connaître avant de se lancer…

  • Quelle est la différence entre le LMP et LMNP ?

Les statuts juridiques LMP (Loueur Meublé Professionnel) et LMNP (Loueur Meublé Non-Professionnel) existent seulement pour les personnes physiques et ne peuvent s’appliquer aux entreprises. 

De ces statuts découle un régime fiscal, celui des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Au-dessus d’un certain seuil à savoir 23 000 €/an de revenus locatifs et à ce que ce montant généré dépasse le plafond de 50 % des revenus totaux de votre foyer fiscal, vous tombez sous le régime LMP avec un enregistrement à l’URSSAF et des cotisations sociales associées.

👉 A titre d’illustration, si vous générez 30 000 € de revenus locatifs et touchez en parallèle 40 000 € de salaires annuels, alors vous conservez le statut de LMNP ✅

💡Le conseil de Dimitri Bougeard : si ce n’est pas votre activité principale, essayez de rester sous le seuil des 23 000€ pour bénéficier du statut LMNP et vous éviter l’URSSAF et les démarches associées.

Mais si vous n’êtes pas à l’aise avec l’aspect juridique, le mieux est encore de vous faire accompagner par des professionnels.

👉Sur notre plateforme de formation en ligne Guest Learning, nous proposons une formation dédiée à la fiscalité et la structuration juridique, entièrement animée par une avocate fiscaliste spécialisée dans ce domaine. Vous y trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin pour anticiper l’ouverture de votre hébergement touristique 🚀

Formez-vous à la fiscalité et à la structuration juridique à votre rythme grâce à nos formations en ligne finançables via CPF*

*sous conditions

Exploitation au quotidien : 

L’échange s’est poursuivi avec quelques conseils opérationnels de Laura Wignolle pour faire perdurer son activité d’hébergement dans le temps, tout en trouvant un équilibre pro-perso.

  • Automatiser vos procédures : notamment l’envoi de mails

👉Pour cela, créez des templates à copier/coller ou utilisez votre outil de gestion Channel Manager/PMS. Vous pouvez également opter pour un livret d’accueil numérique. 

  • Prioriser et déléguer lorsque cela est possible : gestion du linge, ménage, gestion des réseaux sociaux, etc.
  • Aménager des réserves et espaces de stockage à plusieurs endroits pour vous éviter les allers-retours inutiles
  • Prévoir du stock (linge de lit, produits d’accueil, etc.) pour vous prémunir contre les imprévus et éviter le stress
  • Poser des limites : fixez des règles concernant les arrivées tardives, la table d’hôtes, les réponses aux mails et aux appels téléphoniques. Se connaître est l’essentiel !

Marketing et fidélisation : 

Après avoir abordé l’ensemble des points de la création à l’exploitation, il nous manque le volet marketing et commercial. Et c’est Jérôme Forget qui, fort de ses années d’expériences dans le domaine, a partagé son expérience et ses conseils : 

  • Site Internet : Même si vous n’avez qu’un seul hébergement, il est aujourd’hui indispensable d’avoir votre propre site internet avec moteur de réservation. Ainsi, vous maîtriserez mieux votre image de marque et vous pourrez également générer des réservations directes qui seront nettement plus rentables pour vous. 
  • OTAs : Évitez d’être trop dépendant des grandes plateformes qui grignotent une part importante de votre chiffre d’affaires. Pour vous donner la chance d’avoir des réservations directes, pratiquez sur Booking et Airbnb un prix toujours supérieur à celui de votre site propre.
  • Réseaux sociaux : Ne négligez pas l’importance des réseaux sociaux. Bien exploités, c’est un levier important pour vous faire connaître et un moyen de fidéliser vos clients en gardant le contact avec eux
  • E-réputation : Répondez à tous les avis, sur toutes les plateformes ! Si vous ne répondez qu’aux avis négatifs, vous montrez un manque de considération pour vos clients satisfaits qui prennent la peine de vous encenser publiquement. À l’inverse, si vous ne répondez qu’aux avis positifs, vous manquez une occasion de vous défendre et de rétablir la vérité suite à un mauvais retour.

Conclusion

En étant alignée avec les attentes actuelles des voyageurs, la location saisonnière a le vent en poupe et est définitivement la grande gagnante de l’ère post-covid. Cependant un tel succès implique nécessairement une concurrence croissante (pour rappel un quadruplement du marché est prévu d’ici 2030 !)

Pour faire perdurer votre activité d’hébergement dans ce secteur de plus en plus concurrentiel, voici 3 mots que vous devez garder à l’esprit : se structurer, se professionnaliser, se démarquer.

Voici quelques pistes pour vous aider à y parvenir : 

  1. Suivre les tendances : vous tenir informé de l’actualité de votre secteur est essentiel pour adapter votre stratégie en fonction de l’évolution des attentes. 

👉 Pour cela, vous pouvez vous abonner à différents journaux en ligne dédiés au tourisme comme TourMag, Tendance Hotellerie, TOM.travel… ou alors, vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre newsletter 😃 Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de l’actualité chaude du tourisme en 3 articles et une vidéo (de quoi s’informer rapidement et simplement !)

  1. Se former : gérer les réseaux sociaux, la e-réputation, adopter une stratégie de revenue management efficace… toutes ses tâches ne font de base pas partie du quotidien d’un hébergeur. Pourtant, dans un marché de plus en plus concurrentiel et professionnel maîtriser ces aspects devient essentiel 🎯

👉 Sur notre plateforme de formation en ligne Guest Learning, vous pouvez vous former pour monter en compétences sur les thématiques que vous ne maitrisez pas, le tout à votre rythme et de chez vous.

  1. Ne pas avancer seul : vous l’aurez compris, l’union fait la force. Vous faire accompagner par des professionnels, rejoindre un réseau, assister à des événements dédiés (comme le rendez-vous National de la Location Saisonnière) vous permettra d’échanger et d’apprendre de vos pairs pour travailler en bonne intelligence et faire évoluer votre stratégie dans le bon sens 🚀
Partager :
Léo Bouché

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Qui sommes-nous

Spécialistes de l’accompagnement des hébergeurs touristiques indépendants depuis 13 ans, nous analysons régulièrement un sujet d’actualité que nous décortiquons. Nous vous donnons les clés du succès pour assurer le développement de votre activité

Notre accompagnement à distance

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, il est aujourd’hui primordial pour les hébergeurs touristiques d’adopter une stratégie de développement efficace.

Pour cela nous vous proposons plusieurs solutions d’accompagnement à distance pour monter en compétences et assurer la pérennité de votre structure. Nos services sont les suivants :

Nous contacter
NOTRE DERNIER ARTICLE EST EN LIGNE 🗞
Ils ont innové en 2023 : zoom sur 3 nouveaux concepts d’hébergements touristiques indépendants Consulter